LES LOIS DE L’ARGENT ( Partie 1)

Publié le Mis à jour le


Comment notre monde pourrait admettre dans ce 21ème siècle, qu’il existe effectivement des millions d’enfants qui préfèrent passer par la douleur du suicide juste pour éviter la douleur de la faim? Permettez-moi de vous le dire chers amis: la cruelle réalité est que, tant que nous vivons dans un monde où certains vont au lit le ventre vide, et d’autres vivent dans la richesse opulente, nous sommes tous coupables!

La pauvreté est une réalité dans notre monde . C’est une cruelle et méchante réalité. Le Programme des Nations Unies pour l’Environnement ( PNUE) indique que chaque année , les consommateurs des pays industrialisés Jettent presque autant de nourriture que toute la production de l’Afrique subsaharienne ( 222 millions contre 230 millions de tonnes) nets de produits alimentaires . La quantité de nourriture perdue et gaspillée chaque année est égale à plus de la moitié des cultures de céréales annuelles dans le monde (2,3 milliards de tonnes en 2009/10 ) .
En réalité, personne ne devrait avoir faim encore moins de se suicider à cause de cela. Le monde produit plus de nourriture que nécessaire pour nourrir tous les habitants de notre planète; mais à cause de l’attitude cruelle et impitoyable des peuples et des nations qui ont cette richesse, nous sommes forcés de vivre dans un monde où certains préféré jeter de la nourriture loin tandis que d’autres meurent par manque de nourriture.

Tant que la pauvreté existe dans notre monde, nous sommes tous pauvres. Les conditions de notre environnement traduisent notre état d’âme. Nous sommes tous aussi riche si le monde dans lequel nous vivons l’est également. Si le monde dans lequel nous vivons est pauvre, nous sommes tous pauvres, Alors personne ne peut prétendre être riche.

Permettez-moi de vous le dire chers amis: la cruelle réalité est que, tant que nous vivons dans un monde où certains vont au lit le ventre vide, et d’autres vivent dans la richesse opulente, nous sommes tous coupables!

La pauvreté est une réalité dans notre monde. C’est une cruelle et méchante réalité. Le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) indique que chaque année, les consommateurs des pays industrialisés jettent presque autant de nourriture que toute la production de l’Afrique subsaharienne (222 millions contre 230 millions de tonnes) nets de produits alimentaires. La quantité de nourriture perdue et gaspillée chaque année est égale à plus de la moitié des cultures de céréales annuelles dans le monde (2,3 milliards de tonnes en 2009/10).
En réalité, personne ne devrait avoir faim encore moins de se suicider à cause de cela. Le monde produit plus de nourriture que nécessaire pour nourrir tous les habitants de notre planète; mais à cause de l’attitude cruelle et impitoyable des peuples et des nations qui ont cette richesse, nous sommes forcés de vivre dans un monde où certains préfèrent jeter de la nourriture loin tandis que d’autres meurent par manque de nourriture.

Je ne voudrais cependant pas m’asseoir et me lamenter toute la journée sur cette injustice. Je suis venu vous dire que le monde ne devrait pas seulement penser à lui. Malheureusement, les gens sont les gens. Ils sont d’abord égoïste, égocentrique, avant de devenir prévenants ou compatissant. Les gens ne se soucient pas vraiment de ce qui se passe dans le monde. Si tout va bien chez eux, c’est fini. C’est la cruelle réalité de notre monde actuelle.

Récemment, j’ai commencé à comprendre la cause  de la panique des pays riches sur le sort des immigrants et des réfugiés qui tentaient de fuir leurs terres d’origine à la recherche d’une vie meilleure, qui dans le processus ont péri dans la mer. Tout d’un coup, les nations et les premiers ministres ont commencé à offrir l’asile et  le refuge aux survivants. Je ri d’amusement, pas parce que je me moquais de la gentillesse de ces gens, mais plus parce que, je me demandais pourquoi il a fallu qu’une si grave tragédie les arrive avant  de constater que ces personnes étaient dans le besoin pour qu’ils les concèdent tout à coup leur bonne volonté.

Je suis désolé amis, telle est la nature de l’homme. Lorsque la douleur et la dévastation arrive, nous ne nous rendons pas compte que c’est chose habituelle dans ce monde. Mais lorsque nous sentons la douleur de la perte ou de la tragédie, nous venons normalement aux vies avec un cœur de compassion. Sinon, nous vivons simplement notre vie à nous occuper seulement sur la façon de nous rendre de plus en plus à l’aise. Si j’ai une voiture alors je pense à la façon d’obtenir un second. Si j’ai un appartement, je ne pense pas à certains enfants pauvres sans-abri qui meurent chaque jour dans les autres pays, je pense à construire une autre maison plus luxueuse. Ceci est juste la réalité de la nature humaine.

Je ne dis pas que seules les personnes riches et les nations riches ont ces défis moraux, il est commun à nous tous. Même dans les pays où des millions meurent sur une base quotidienne, il y a beaucoup d’autres qui pourraient facilement se permettre de prendre soin des autres. Mais tout comme dans les pays riches, ils sont trop occupés à obtenir plus d’aise dans des dépenses faramineuses et inutile.

C’est à cause de ma prise de conscience de cette nature égocentrique de l’homme que je suis venu à la conclusion que la meilleure façon de résoudre le problème de la pauvreté en Afrique et dans d’autres pays en développement, n’est pas vraiment par la distribution de nourriture ou d’argent. La meilleure façon est la connaissance. La raison pour laquelle je voulais me révolter contre mes parents, je l’ai découvert plus tard, n’était vraiment pas le manque d’argent ou de nourriture. La principale raison était le manque de connaissances.

Depuis, j’ai découvert que, même dans les pays riches, cette menace de l’ignorance en particulier dans le domaine de l’argent, est autant mortelle que la destruction de l’humanité au temps de Noé. L’ignorance est en effet le plus grand ennemi de tous. Quand vient la pauvreté, la cause majeur est encore l’ignorance. Je peux donc affirmer avec ardeur que la pauvreté n’est pas le résultat de la productivité ni de l’absence de celle-ci, même si cela pourrait être la conséquence.

La vraie raison derrière la pauvreté est l’ignorance des LOIS DE L’ARGENT. C’est que l’ignorance conduit plus tard à un manque de découverte, elle conduit à un manque de productivité, elle conduit à un manque de chiffre d’affaires, elle conduit à un manque d’opportunités, elle conduit à un manque de services, etc.

Je lance un appel à celui qui m’entend en ce jour: Ne te réjouir pas de ta situation actuelle (Richesse, Opulence, etc…) si tous crient autour de toi faim. L’environnement, c’est ton monde. Tu dois être la solution que ton monde recherche pour une vie harmonieuse.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s