Mariage et sexualité

LA BENEDICTION DES PROBLEMES (PARTIE 2)

Image Publié le Mis à jour le

SANS PROBLÈMES, PAS DE VIE

La vie est elle-même tissé dans les problèmes. En fait, la vie cesse d’être vie sans les problèmes. La vie en elle-même est synonyme de problèmes. Ils sont les deux faces d’une même médaille. La plupart d’entre nous aiment rêver d’avoir une famille. Or, pour avoir une famille vous devez vous marier, mais une fois que vous êtes marié, vous êtes invités dans une nouvelle vie avec pas moins de problèmes à traiter. Vivre avec un autre être humain sous le même toit, vous donne au moins plus de problèmes que vous en aviez avant. Tout comme vous vous habituez à l’autre et qu’il est temps de s’installer et profiter de la vie, alors vous commencez probablement à avoir l’idée de faire votre propre enfant, et avec ce processus un nouveau problème est initié. Parce que, avec la grossesse, la dame commence un processus de douleur continue de 9 mois. Pendant ce temps, la douleur et l’inconfort de la femme provoque des nuits blanches pour le mari. Bienvenue à une vie de problèmes.

Si vous survivez après 9 mois et vous avez juste retrouvé la joie pour le bébé nouveau-né qui est arrivé dans votre famille. Peu de temps après, comme vous êtes sur le point de vous réjouir d’être parvenu à une famille heureuse, les aubes de la réalité resurgissent par exemple vous avez besoin de recruter une nounou et vous avez besoin de travailler plus dur pour économiser de l’argent pour l’éducation de l’enfant. Tous les types de problèmes que vous n’aviez jamais pensé avant que vous soyez unis, commencent à faire surface à gauche, à droite et au centre de votre vie. Tout cela parce que vous avez désiré avoir une vie meilleure. Une vie meilleure attire de plus gros problèmes. Bientôt vous voudrez peut-être avoir un appartement plus grand, ce qui signifie que vous avez besoin de plus d’argent. Dans certaines familles, le temps vient quand ils désirent avoir un deuxième bébé et le processus recommence.

Bientôt cet enfant aura besoin d’aller du primaire et au secondaire. L’enfant devra être vêtu, nourri, les frais de scolarité payés et de l’éducation doivent être fournis. L’enseignement secondaire conduit à une institution supérieure où les responsabilités sont encore plus élevées. Puis l’enfant, maintenant grandi, aura besoin de trouver un emploi, où il découvrira que le salaire est petit et qu’il a besoin de payer un appartement et obtenir une voiture pour lui-même, après quoi il désirera se marier. Et le cercle se répète encore et encore.

« Nous sommes pressés de toute manière, mais non réduits à l’extrémité ; dans la détresse, mais non dans le désespoir ; persécutés, mais non abandonnés ; abattus, mais non perdus ; portant toujours avec nous dans notre corps la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre corps ; Car nous qui vivons, nous sommes sans cesse livrés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre chair mortelle. Ainsi la mort agit en nous, et la vie agit en vous… »2 Corinthiens 4 : 8-12.

Ainsi, le cercle de la vie est un cercle de problèmes. Il est une ligne parallèle qui va de pair. Mesdames et Messieurs, la vie est composée de problèmes, ce qui signifie que les problèmes sont une partie intégrante de la vie, de sorte que personne ne peut les éviter. Ce n’est pas possible. La meilleure réponse aux problèmes est d’apprendre à réagir de façon créative pour eux. La question du million de dollars est que, comment puis-je voir les problèmes d’une manière afin qu’ils deviennent une bénédiction et non une malédiction ?

Les problèmes sont une partie intégrante de la vie ; ainsi, nous ne pouvons pas survivre physiquement sur la planète terre sans eux. Tout homme est sujet à des problèmes. En fait l’homme lui-même et sa composition sont tous sujet à des problèmes. La composition de l’homme est en rapport avec la résolution des problèmes. Tout dans la vie tourne autour des problèmes et la résolution de problèmes. En fait, vous êtes hors de propos dans un monde sans problèmes. Il n’y a aucun intérêt d’être sur une terre sans problème parce que nous sommes tous créés pour résoudre les problèmes.

Extrait de www.sundayadelajablog.com

LES 4 RAISONS QUI PEUVENT FACILEMENT RUINER LE MARIAGE ET LA CAUSE DU DIVORCE

Publié le Mis à jour le

unhappy wife 4

Beaucoup de mariages aujourd’hui – même chez les chrétiens – ont beaucoup de peines à fonctionner tout le temps. De nos jours, il semble beaucoup plus facile de briser et de ruiner un mariage que de garder une relation intacte.

Le mariage prend et exige beaucoup de travail acharné, et il est très facile de tout perdre en un seul jour. Tout commence avec les priorités, évidemment, et les couples doivent toujours mettre Dieu en premier plan dans tout ce qu’ils font, leurs conjoints et leurs enfants en deuxième et eux-mêmes en dernier.

Là c’est le hic – le défi de placer les autres avant eux-mêmes, et cet égoïsme dans le contexte du mariage peut se manifester de diverses manières. Voici quatre des façons les plus courantes pour lesquelles les mariages ne durent pas assez en raison d’un manque d’altruisme et de sacrifice.

LES 4 RAISONS QUI PEUVENT FACILEMENT RUINER LE MARIAGE ET LA CAUSE DU DIVORCE

Erreur # 1. Faire de votre conjoint votre principale source de bonheur
Il est vrai que le mariage fait la joie d’un homme et d’une femme, mais il ne devrait jamais être la principale raison de joie et de satisfaction. La plus grande erreur que les conjoints ne peuvent jamais faire est de penser qu’ils ont besoin de leur meilleure moitié pour être heureux.

Romains 14 :17 dit : « Car le Royaume de Dieu, ce n’est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint-Esprit. » La présence et l’Esprit de Dieu qui se manifeste à travers nos mariages est la véritable source de joie, et le bonheur qui coule à travers le mariage n’est juste qu’un supplément.

Cela ne veut pas dire que nous devrions cesser de servir, surprendre et exprimer de l’affection à l’autre, mais nous devrions cesser de compter sur l’autre pour la satisfaction. Seul Dieu donne satisfaction, et les bonnes choses que nous vivons avec nos conjoints sont juste une consolation.

Erreur # 2. Retrait de Dieu au centre
Dans tous nos arguments et célébrations, Jésus doit être le centre. 
nous rappelle : « Et si quelqu’un est plus fort qu’un seul, les deux peuvent lui résister ; et la corde à trois fils ne se rompt pas facilement.« 

C’est lorsque surviennent les difficultés financières, la douleur émotionnelle ou un défi spirituel, que les couples savent se tourner vers Dieu et se souvenir de lui comme étant le lien le plus fort dans le mariage. Bien que nous ayons tous, en tant que conjoints, fait notre part pour s’accrocher les uns aux autres, il serait difficile de surmonter les difficultés si les deux parties ne s’attachent pas au préalable à Dieu.

Erreur # 3. Limitation du pardon 
Il y a un très fort accent biblique sur la nécessité de pardonner. Pourquoi ? Parce que Dieu savait dès le début que l’homme serait stupide et négligent avec ses relations. 
Colossiens 3 :13 dit, « Supportez-vous les uns les autres, et, si l’un a sujet de se plaindre de l’autre, pardonnez-vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonné, pardonnez-vous aussi.« .

Alors que d’autres pourraient faire valoir qu’il y a des cas, comme l’infidélité et l’abus, qui sont impardonnables, rappelons-nous que le pardon ne signifie pas nécessairement une seconde chance. Bien que nous voulions protéger notre propre bien-être civique et morale, l’appel est toujours forte pour libérer l’amertume et permettre au pardon de régner dans toutes les circonstances.

Erreur # 4.  L’amour et la confiance conditionnel
Je suis extrêmement heureux d’avoir une femme qui me fait confiance basée non pas sur ma capacité à rester fidèle à ma parole. Autant que je fais de mon mieux pour honorer ma femme et mon Dieu, j’ai également besoin de la grâce de Dieu, car je suis aussi un pécheur. Oui, je reste fidèle, mais il y a des moments où j’oublie de lever le siège de la toilette, je mets ma femme en colère, je gronde beaucoup ma fille et j’oublie les clés dans la voiture.

Malgré ces moments, ma femme me fait toujours confiance quand j’utilise la salle de bain, conduit la voiture, éduque ma fille. Il est nécessaire, oui, de se perfectionner, mais l’amour et la confiance vient à la suite de la grâce, et non de la performance.

Extrait de www.sundayadelajablog.com

Par Patrick Mabilog