News

PROGRAMME GENERATION NUMERIQUE

Image Publié le

PROGRAMME GENERATION NUMERIQUE

Et de 25 ! Vendredi 14 février 2014, le Collège Moderne d’Abengourou est devenu le 25ème bénéficiaire du programme « Génération Numérique ».

En effet, la cérémonie officielle de remise des clés de la salle Multimédia équipée de quinze ordinateurs, d’une imprimante et connectée à internet gratuitement pendant deux années, offerte par la fondation MTN dans le cadre du programme « Génération Numérique » a eu lieu ce jour.

Ce chiffre nous offre l’occasion de faire le point sur ce programme lancé en 2007. Avec « Génération Numérique », la Fondation fut pionnière en Côte d’Ivoire dans la lutte contre la fracture numérique. Après quelques inaugurations ponctuelles les premières années, un cap a été franchi l’année dernière avec la mise à disposition de douze (12) salles dont les inaugurations ont lieu au cours du premier semestre de l’année 2014.. De façon parallèle, la sélection et les travaux de préparation ont été entamés pour les salles au titre de l’exercice 2014.

Il convient de souligner que toutes les salles offertes en 2013 se situent à l’intérieur du pays où les besoins sont souvent plus importants.

Des innovations seront apportées au programme « Génération Numérique » au titre de l’année 2014. La première sera de faire pleinement bénéficier les universités  de ce programme qui à l’origine était plus axé sur les lycées et collèges. L’objectif étant également de permettre une initiation  des étudiants aux TIC en vue de préparer les étudiants à mieux affronter les défis du monde professionnel.

Le programme sera également ouvert aux établissements privés dans le but de démocratiser l’accès à ce programme quel que soit le type d’établissement (privé ou public). L’objectif est de permettre que les élèves du secteur privé puissent bénéficier de ce programme.

Comme l’année dernière une formation sera organisée pour aider les gestionnaires de salles Génération Numérique de toute la Côte d’ivoire afin qu’ils soient plus à mêmes d’accompagner les élèves dans leurs recherches, de mieux gérer les salles et de préserver le matériel.

Publicités

UNE SALLE MULTIMEDIA OFFERTE AUX ETUDIANTS DE L’UNIVERSITE ALASSANE OUATTARA DE BOUAKE

Image Publié le Mis à jour le

Les étudiants, le corps professoral et le personnel administratif de l’Université Alassane Ouattara de Bouaké sont de nouveau en mesure d’exploiter l’outil informatique

Les étudiants, le corps professoral et le personnel administratif de l’Université Alassane Ouattara de Bouaké sont de nouveau en mesure d’exploiter l’outil informatique et d’optimiser leurs recherches sur internet grâce à la nouvelle salle multimédia aménagée, équipée et offerte par la Fondation MTN Côte d’Ivoire à travers son programme « Génération Numérique ». L’Université Alassane Ouattara de Bouaké vient, en effet, de recevoir ce jeudi 20 Aout 2015, les clés de sa salle multimédia réhabilitée, équipée de 41 ordinateurs et connectée à internet haut débit.

Monsieur POAME Lazare Marcellin, Président de l’Université Alassane Ouattara de Bouaké s’est félicité de l’initiative de la Fondation MTN Côte d’Ivoire en faveur de l’intégration des TIC dans les universités ivoiriennes. Il estime que les technologies de l’information et l’innovation sont des atouts incontournables pour le développement économique, et partant pour l’emploi.

Pour sa part,Monsieur ADJOBY Jocelyn, Secrétaire Exécutif de la Fondation MTN CI a rappelé le but du programme « Génération Numérique » qui vise à initier les futures élites de la Côte d’Ivoire aux technologies de l’information et de la Communication et à internet. Il a insisté sur les actions menées en termes d’éducation par la fondation MTN Côte d’Ivoire et a précisé que « Depuis le lancement de cette initiative majeure en matière d’éducation et de TIC, la Fondation MTN Côte d’Ivoire a doté 71 établissements de salles multimédias dont près d’une quarantaine au titre du budget de l’année 2014. En termes d’investissement, plus d’un milliard de FCFA a été exposé. » Il a terminé son propos en expliquant que l’installation de salles multimédia aménagées, équipées et connectées à internet dans les universités ivoiriennes reste un objectif majeur pour la fondation afin de faciliter la vulgarisation des TIC auprès des étudiants, future population active de la Côte d’Ivoire émergente.

La Fondation MTN Côte d’Ivoire est pionnière dans l’installation de salles internet clé en mains en vue d’initier les élèves et étudiants aux Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) et contribuer à développer les applications numériques dans le milieu éducatif en Côte d’Ivoire. Depuis 2007, la Fondation a doté 70 établissements dont 36 lycées, 8 collèges, 1 université et 25 établissements secondaires privés.

Ainsi, plus de 1 000 ordinateurs sont actuellement utilisés par plus de 170 000 élèves et étudiants et leurs professeurs. Pour accompagner le renforcement de capacité du corps professoral, la Fondation MTN CI a également mis en œuvre un programme de formation annuel des gestionnaires des salles multimédias.

Il est à noter que la Fondation MTN Côte d’Ivoire intervient dans trois domaines stratégiques, à savoir l’Education, la Santé et développement communautaire. L’éducation est l’axe stratégique retenu par la Fondation MTN Côte d’Ivoire auquel l’essentiel des ressources budgétaires est alloué. En 2015, le budget alloué à la Fondation MTN Côte d’Ivoire est de 750 millions de FCFA dont 70 % sont alloués à l’Éducation.

OBJECTIFS DU PROGRAMME « GENERATION NUMERIQUE »

  • Appuyer le Gouvernement dans sa politique d’équipement des collèges, lycées et universités et accompagner ainsi la politique d’intégration des Technologies de l’Information et de la Communication en Education ;
  • Favoriser l’application de l’informatique à toutes les disciplines éducatives ;
  • Former une « génération numérique » de jeunes leaders acquis aux TIC ;
  • Favoriser « la pensée numérique » à travers l’exploitation et l’optimisation d’internet dans le système éducatif ;
  • Appuyer l’utilisation de l’informatique pour la gestion de la scolarité des élèves et étudiants ainsi que dans la gestion quotidienne des établissements ;

PRESENTATION DE L’UNIVERSITE ALASSANE OUATTARA de BOUAKE

L’Université Alassane Ouattara, fondée en 1992, est située dans la ville de Bouaké. Ce sont au total près de 15 000 étudiants qui sont régulièrement inscrits dans cet établissement universitaire, et 546 professeurs et enseignants-chercheurs, dont 58 femmes, qui sont au service des étudiants pour assurer la formation des étudiants dans les différentes facultés.

L’université Alassane Ouattara est composée de 4 Unités de Formation et de Recherche (UFR) que sont l’UFR de Communication, Milieu et Société (CMS), l’UFR des Sciences Juridiques, Administratives et Gestion (SJAG), l’UFR des Sciences Économiques et Développement (SED), et l’UFR des Sciences Médicales (SM).

Elle est également composée de trois centres  que sont le Centre d’Entomologie Médicale et Vétérinaire (CEMV), le Centre de Formation Continue (CFC) et le Centre de Recherche et de Développement (CRD). Enfin, elle comporte un institut Multipolaire d’Études, de Recherche et de Formation en Indicamétrie (MERFI)

ACTIONS REALISEES PAR LA FONDATION MTN COTE D’IVOIRE  A L’UNIVERSITE ALASSANE OUATTARA DE BOUAKE

 

  • Aménagement et réhabilitation de la salle multimédia
  • Don de quarante et un (41) ordinateurs HP neufs et d’une imprimante
  • Don d’une connexion à internet haut débit avec deux ans de gratuité.

Valeur totale du don : 33 109 000 F CFA  Par ce don, la Fondation MTN Côte d’Ivoire invite les acteurs du système éducatif à entrer dans le nouveau monde.

LA FORMATION DES GESTIONNAIRES

Image Publié le

LA FORMATION DES GESTIONNAIRES

Pour assurer une bonne exploitation et gestion des salles multimédia dont elle dote les communes, collèges et lycées, la Fondation MTN Côte d’Ivoire a initié des formations inédites pour leurs gestionnaires.

Ainsi, les 30 et 31 octobre 2014, la deuxième édition de la « Formation des gestionnaires de salles multimédia » était organisée pour une trentaine de gestionnaires de salles des programmes « MTN Community Centers » et « Génération Numérique ».

Apprendre à chercher

Les trente gestionnaires ont été formés à l’usage des outils web 2.0 tels que les blogs, réseau sociaux ou le cloud computing ainsi qu’aux questions de cyber sécurité et de maintenance informatique de première urgence. Cette formation leur permet de mieux encadrer les élèves et les populations sur la recherche de ressources éducatives online dans les salles multimédia offertes par la Fondation MTN et qu’ils gèrent.

« Avec cette formation nous donnons une mallette d’outils supplémentaires aux gestionnaires pour qu’ils puissent remplir leurs missions d’encadrement, transmission et gestion. Les TIC sont un domaine en évolution permanente. Il est impossible de tout savoir. En revanche, il est vital de savoir chercher »  , a expliqué le Secrétaire Exécutif de la Fondation, Jocelyn Adjoby..

Une formation pour adultes sur-mesure

Ces journées, sanctionnées par un certificat de participation, sont aussi une plateforme unique d’échanges et de partage des bonnes pratiques pour la gestion d’une salle multimédia en milieu scolaire ou communautaire. « Pour élaborer le programme, nous avons tenu compte des challenges liés au genre et aux personnes à besoins spécifiques.Nous avons conçu le programme pour avoir à la fois une transmission ascendante et transverse : c’est-à-dire que nous favorisons les échanges et interactions entre le formateur et les gestionnaires mais aussi entre les gestionnaires eux-mêmes. En effet, la formation pour adulte requiert d’autres dynamiques et approches. De plus, par leurs expériences du terrain au quotidien, certains gestionnaires ont beaucoup à partager avec leurs collègues», analyse le Professeur Antoine Antoine Bi Sehi Mian, formateur pour la deuxième année consécutive.

 Un programme intégré qui fait la différence

Acteur privé majeur pour la démocratisation des TIC en éducation, la Fondation MTN a déjà formé 20 premiers gestionnaires de salles en novembre 2013. « MTN Community Centers » et « Génération Numérique » sont des programmes propres à la Fondation MTN, dits « intégrés » car ils renferment à la fois le don de matériels et d’équipement ainsi que la formation nécessaire à la bonne utilisation des équipements offerts..

En 2014, le budget alloué par MTN Côte d’Ivoire à sa Fondation était d’un milliard de FCFA dont plus de 70 % a été alloué à l’éducation. Aujourd’hui, plus de 500 ordinateurs sont utilisés par 150 000 élèves et leurs professeurs dans une quarantaine d’établissements scolaires et la vingtaine d’ordinateurs du MTN Community Center de Bingerville profite à des centaines d’habitants de la commune.

BOUAKE / UN OPERATEUR ECONOMIQUE FAIT DON DE BON DE PERMIS DE CONDUIRE AUX POPULATIONS

Image Publié le

BOUAKE / UN OPERATEUR ECONOMIQUE FAIT DON DE BON DE PERMIS DE CONDUIRE AUX POPULATIONS

C’est désormais une tradition. Malick Fadiga, opérateur économique a tenu à exprimer sa solidarité et son soutien aux communautés, ONG, Associations, aux partis politiques et aux hommes de la presse. Pour ce faire, il a offert plus de 5000 bons de permis conduire.
La cérémonie de remise de ces bons s’est déroulée le jeudi 17 Mars dernier, à son domicile à Bouaké.
Selon Malick Fadiga, ce soutien vise à contribuer à leur formation. Il les a invité à oeuvrer davantage pour la réconciliation, la cohésion et le vivre ensemble gage absolu de développement et de progrès pour tous.
«Le permis est un diplôme, un code de la vie pour l’homme et une assurance pour les jeunes. Nos jeunes sont mal formés car ils sont en majorité qui ne connaissent pas le code de la route », a-t-il indiqué. Il a rappelé aux bénéficiaires que la région de Bouaké est le coeur géographique de la Cote d’Ivoire. Elle a besoin de l’unité de ses fils et de ses filles toutes tendances confondues, car il est important de nous unir pour assurer le développement de Bouaké. L’émergence souhaitée par les autorités ivoiriennes ne pourra se faire qu’à cette condition.
Sako Brahima, directeur régional du transport de Bouaké s’est réjoui de la portée sociale du geste fait par le donateur, « je salue déjà l’esprit d’initiative du donateur. Cette formation va réduire le taux d’accident parce que nous avons constaté qu’il y a de la méconnaissance au niveau du code de la route », a-t-il déclaré
Kouadio Alex, bénéficiaire, a tenu à remercier le donateur pour son indéfectible soutien qu’il ne cesse chaque fois d’apporter à la population de Bouaké
source : ivoirtv.net    |    auteur : Tuo Tchang

Réglementation du septième art: le cinéma ivoirien désormais régi par une loi

Image Publié le Mis à jour le

Réglementation du septième art: le cinéma ivoirien désormais régi par une loi

Pour les autorités ivoiriennes, il est clair que la Culture- et particulièrement le cinéma- doit être un puissant levier de l’émergence. C’est à juste titre que le président de la République, Alassane Ouattara, a promulgué la loi N° 2014-426 du 14 juillet 2014 relative à l’industrie cinématographique. Pour présenter cet arsenal juridique qui codifie et réglemente le septième art ivoirien, la Commission nationale de la Francophonie (Cnf) a organisé, hier dans ses locaux aux II Plateaux, un atelier pour expliquer cette loi, la toute première réglementant le cinéma ivoirien, aux acteurs de ce secteur.
Et pour l’exercice, c’est Hervé Kouamé Abissa, Directeur de la Réglementation et du Contentieux du ministère de la Culture et de la Francophonie qui a été commis. Devant un public composé, en majorité, de producteurs; réalisateurs; scénaristes et acteurs, M. Abissa a déroulé les différentes articulations de cette loi dont tous les intervenants n’ont pas manqué de saluer l’avènement. « Cette loi révolutionne le cinéma ivoirien, parce que c’en est la toute première loi. Avant, ce n’était que des décrets pris pour réglementer le cinéma en Côte d’Ivoire», a-t-il situé. A l’auditoire, l’homme de Droit du ministère de la Culture a présenté les organes de gestion de la cinématographie ivoirienne. Au nombre de ceux-ci, il s’est félicité de la création de l’Office national du cinéma de Côte d’Ivoire (Onacci) dirigé par Laciné Fadika Kramo. Il ressort de la présentation de cette structure qu’elle est désormais la pierre angulaire de la professionnalisation du septième art ivoirien. Surtout que c’est elle qui doit veiller à l’exécution des cahiers de charges, tant des maisons de productions que des opérateurs du secteur.
Aussi a-t-il abordé le sujet du financement. Dans ce domaine, le conférencier a insisté sur la création du Fonds de soutien à l’industrie cinématographique (Fonds Sic), qui est un fonds public accessible aux opérateurs pour développer leurs activités. En outre, les questions liées à l’édition, la production, la circulation, l’exploitation des vidéogrammes; le législateur a cru idoine de prendre en compte, dans la loi, des mesures de contrôle et des sanctions.
Bien avant la présentation de la loi, Mme Kady Diallo, Secrétaire générale de la Cnf, a dit tout l’intérêt que revêt la vulgarisation de ces dispositions réglementaires que tous les professionnels du secteur de la cinématographie doivent s%u02BCapproprier.
« C’est une loi qui va professionnaliser le cinéma ivoirien, en ce sens qu’elle permet même de définir les catégories socioprofessionnelles; elle situe sur l’accès aux financements. C’est une avancée notable pour plus de créations de qualité et c’est tant mieux pour notre pays », s’est réjouie Mme Diomandé Lison Johnson, directrice de la cinématographie ivoirienne.
Avec la présentation de cette loi, les acteurs du monde du septième art se disent plus outillés quant à la bonne orientation de leurs projets pour l’acquisition des financements et surtout la professionnalisation du cinéma ivoirien qui se veutde plus en plus compétitif.
source : Le Patriote    |    auteur : JA

BOUAKE : FETE DES MERES Le Président de l’Ong OUKA-DEMIN RASSURE

Image Publié le

BOUAKE : FETE DES MERES  Le Président de l'Ong OUKA-DEMIN RASSURE

« Nous vivons grâce à nos mamans. Elles pouvaient faire de nous ce qu’elles voulaient dès notre naissance. Mais elles ont décidé de nous garder en vie et nous continuons de grandir grâce à leurs bénédictions. Nous ne pourrons jamais leur rendre ce service mais nous allons essayé de leur témoigner notre affection ».
C’est en ces termes que M. Touré Souleymane, président de l’Ong OUKA-DEMIN a entamé son allocution, dimanche dernier à Bouaké, devant un public de plus de 600 personnes à l’occasion de la célébration de la fête des mères.
« A l’occasion de la fête qui célèbre toutes les mamans du monde entier, nous avons tenu à être aux côtés de nos mamans, chéries et soeurs de Bouaké pour plusieurs raisons.
Premièrement à cause de leur engagement profond porté sur les grandes questions de développement. Et deuxièmement les animer afin qu’elles oublient les images d’atrocités et d’horreurs qu’elles ont gardé en souvenir pendant dix années de guerre passées à Bouaké » a-t-il poursuivit. Avant de s’exclamer haut et fort « je vous aime les mamans. Mon amour pour vous est illimité et n’a aucune condition ».

Il a par ailleurs invité les jeunes filles qui n’ont pas eu la chance de prospérer dans les études à s’organiser en prenant exemple sur leurs mères.
A l’en croire, les femmes sont nombreuses mais demeurent les moins bien loties de la société au niveau emploi. Ce qui selon lui est à la base du taux élevé de la pauvreté en Afrique, particulièrement en Cote d’Ivoire. Raison pour laquelle il a décidé d’aider un grand nombre de femme afin qu’elles ne soient pas exposées à des vices telles que la prostitution, la mendicité, le vol.
La présidente du comité d’organisation, dame Touré Madoussou a remercié le parrain pour son engagement aux côtés des femmes et a promis la grande mobilisation pour lutter contre la pauvreté. « Nous allons travailler davantage. Surtout que M. Touré se dit capable de nous accompagner. Je salue également toutes les femmes qui ont réussi la mobilisation» s’est-elle exprimée.
La surprise de l’événement était la visite inattendue de la génitrice du parrain, Touré Souleymane. Cette Maman de 82 ans a tenu a se rendre sur le podium pour communier avec ses soeurs qui ont répondu à l’appel de son fils benjamin.
La participation artistique de TV5 Dj, Ansty de novales, Mayyo, Maman Kouyaté, Flavy Avatar et la troupe théâtrale  »C’est ça là même » a mis les invités dans tous leurs états.
Plus qu’une fête, ce geste humanitaire du parrain de la cérémonie à renforcer les liens amicaux et professionnels. Ainsi, on pourra retenir qu’un plus a été fait en faveur de la réconciliation des populations à Bouaké. Puisque la mobilisation avait mis l’accent sur l’invitation des responsables d’organisation féminines sans distinction d’ethnie, de religion et d’activité.
L’on estime le coût total de ce grand hommage rendu aux Mamans à plus de trois millions.

De Goustave

Côte d’Ivoire : Fofié Kouakou Martin décédé aujourd’hui à Abidjan!

Image Publié le

Côte d'Ivoire : Fofié Kouakou Martin décédé aujourd'hui à Abidjan!

Annoncé pour mort par les réseaux sociaux depuis la semaine dernière, le commandant de la Compagnie territoriale de Korhogo aurait finalement tiré sa révérence ce jeudi selon un conseiller du président de la république de Côte d’Ivoire que KOACI.COM a joint ce jeudi après midi.

«Fofié Kouakou Martin est effectivement décédé ce jour dans un hôpital à Abidjan. Il n’a pas survécu du mal qui le rongeait il y a quelques mois de cela, » a déclaré ce conseiller dont nous tairons le nom.
Affligé par ce deuil, ce dernier a par ailleurs affirmé que l’ex-rebelle souffrait terriblement d’un mal pernicieux qui a finalement eu raison de lui.
Encore sous le choc, notre interlocuteur a reconnu que l’illustre disparu était un homme de bonté vue les nombreux services qu’il a rendu à ses compatriotes.

« Fofié a fait beaucoup pour nous. Il nous a sorti dans bien de situations compliquées au moment de la rébellion, que Dieu l’accepte dans son royaume céleste, » a-t-il martelé.

Du côté de l’Etat major de l’armée ivoirienne, personne n’est pour l’heure à mesure de confirmer ou informer la nouvelle de la disparition du commandant Fofié Kouakou Martin. Tous nos interlocuteurs étaient surpris quand nous en parlions.

«Nous n’avons aucune information. Nous vous informerons au moment opportun, » a indiqué un haut officier de l’armée ivoirienne que nous avons également joint par téléphone.

Wassimagnon

Koaci.com

RETRAITE SPIRITUELLE TRANSFORMATION 21ème EDITION

Publié le Mis à jour le

La mission Instrument de Christ pour les Nations vous invite à prendre part à la 21ème édition de la retraite spirituelle « TRANSFORMATION« . La retraite spirituelle a désormais 5 ans et ça se fête!!!

Le Thème qui sera abordé est « ECHANGE DIVIN » tiré du livre d’Esaie 53:3-4. C’est un thème plutôt évocateur; car il annonce la restauration de tous ceux qui sont encore sous le joug des puissances des ténèbres. Ce passage nous révèlent le véritable sens des souffrances et de la mort de Jésus-Christ. En effet, ce n’est nullement pour lui-même que Jésus a souffert mais pour nous les pécheurs, qu’il est venu sauver. A la croix, ce sont nos péchés qu’il portait, v. 5 ; cf. le bouc émissaire, Lv. 16:22 ; Jn. 1:29 ; Hé. 9:28 ; I Pi. 2:24. Il a été ainsi frappé, blessé, écrasé par Dieu, Za. 13:7.

Dieu a mis sur lui toutes les iniquités des hommes puis l’a châtié à cause de ces péchés qu’il a pris sur lui. Cette expiation des péchés des hommes permet à Dieu de faire grâce aux pécheurs et de les ramener de leur chemin de perdition sur le chemin du salut. Donc, toi qui souffre encore, toi qui est sous le joug de la malédiction, de l’esclavage, de la pauvreté, du chômage, de la stérilité, des œuvres de la sorcellerie, etc…, sache qu’il y a un temps pour toutes choses et ce temps t’appartient. Viens opérer un échange divin dans ta vie ( l’échecs en réussite, la malédiction en bénédiction, la pauvreté en richesse, la mort en vie, le chômage en travail, la stérilité en fécondité, etc…), au nom de Jésus.

Date: Du 02 au 05 Juin 2016

Lieu: GRAND-ALEPE

Participation: 10 000 FCFA (Transport, Nourriture, Hébergements)

Pour tout renseignements complémentaires, contactez les numéros suivants: (+225) 23 50 84 02 / 47 61 09 10 / 08 93 86 47

 

FECCADA: Formation des animateurs et promoteurs de centre d’alphabétisation

Publié le Mis à jour le

C’est la fin de 5 jours de formation organisés par la FECCADA (Fédération des Comités Communaux du District d’Abidjan) au profit des promoteurs et animateurs de centre d’alphabétisation. Ouf!!! c’était très intense mais nous sommes heureux du niveau de la formation. Nous remercions la FECCADA et son président pour ce renforcement de capacité à l’endroit des promoteurs et assistants de centres d’alphabétisation. Que Dieu vous le rende au centuple.

Nous sommes ici en compagnie de notre formateur M. TCHIMOU et ce sont des images d’aurevoir.
Héé?!!! M. TCHIMOU, tu vas nous manqué dèh, mais on va fait comment?!!!!